Qui sera le nouveau Président des Etats-Unis… virtuel ?

Publié le par Marie Simon

Les hommes politiques américains prennent une importance cruciale à leur image et leurs apparitions télévisuelles. Mais la télévision lorgne aussi du côté du monde politique et multiplie le nombre de séries au sujet de la Maison Blanche en particulier. Manifestement, le recette politique-télévision fait grimper autant les indices de popularité dans les sondages que les chiffres d’audimat. Mais il y a plus… Parfois, ces séries devancent la réalité, ou provoquent elles-mêmes des scandales aussi retentissants ! Prenons deux exemples.

 

 

 

 

Une femme à la Maison Blanche ?

 

 

 

 

Commander in Chief est une toute nouvelle série, sur ABC. Geena Davis y incarne une membre du staff de la Maison Blanche qui se voit investie du rôle de Présidente des Etats-Unis, après la mort du Président élu précédemment. Une femme à la Maison Blanche , my god ! Le cas fait débat bien sûr dans le show, puisque c’est la raison de son existence…

 

 

 

 


Croyez-le ou non, on ne retrouve pas Geena Davis seulement dans les colonnes “TV” ou “Divertissement” des journaux… mais aussi dans des papiers politiques ! Et oui, en arrière-plan de ce scénario, la figure d’Hillary Clinton se dessine. Manifestement candidate à la candidature démocrate pour les élections de 2008, elle cause déjà beaucoup d’émoi dans les rangs des hommes politiques ! Si bien que, pour la contrer, les Républicains songent à Condoleezza Rice. L’idée nourrit déjà nombre de colonnes éditoriales et quelques étagères dans les libraires. Le titre le plus clair, bien que clairement anti-Hillary, est sans doute Condi vs Hillary: The Next Great Presidential Race” de Dick Morris et Eileen McGann. Un extrait ici.

 

 

 

 

Un débat plus vrai que nature


West Wing surfe aussi sur la vague présidentielle. Contrairement au concept tout neuf de Commander in Chief, cette série est diffusée par NBC depuis septembre 1999. Tout y est, élections, scandales, catastrophes naturelles, nominations a la Cour Suprême , menaces terroristes, prolifération nucléaire… Un condensé de vie présidentielle, vu de l’intérieur.

 

 

 

 

Sur le site de NBC, l’illusion est totale. On y trouve une affiche avec les visages des candidats Santos (D, Latino, Texan, 40 ans et des poussières) et Vinick (R, Methodiste, Californien, 60 ans et des poussières), sur fond tricolore, avec les symboles des deux parties réels, l’âne et l’éléphant ! Par la magie d’un petit clic, les grandes lignes de la campagne sont résumées, ainsi que les biographies des deux candidats. L’internaute peut même voter (virtuellement ?) pour dire qui a le mieux réussi cet exercice de style télévisuel…




 


 

 

 

 



Mais voilà… l’épisode de dimanche dernier pose problème. En effet, les deux candidats virtuels dans la course présidentielle virtuelle se sont livrés au rituel du débat télévisé en direct… Un débat virtuel ? Oui et non. Car le logo de la chaîne NBC, le temps de l’échange, s’est bizarrement transformé en logo NBC News !  Voilà ce qu'en dit CNN.

 

 

 

 

On s’y croirait ! Enfin non, les deux candidats sont des hommes… West Wing, seriez-vous à la traîne de Commander in Chief ?

 

 

 

 

M.S.

 

 

Commenter cet article