K street et les dérapages du lobbying

Publié le par Marie Simon

Gros plan sur le lobbying aujourd’hui à Washington DC, alors que le lobbyiste Abramoff vient de se faire épingler pour escroquerie, fraude fiscale et corruption de responsables publics. Le Monde le résume bien en titrant que cette affaire “éclabousse le Tout-Washington”. Les médias et les blogs ici parlent déjà du Congres actuel comme l’un des plus corrompus de l’histoire américaine.

 

En raison de la proximité d’Abramoff avec les Républicains, les Démocrates en profitent pour critiquer les mauvaises manières que leurs adversaires politiques ont instille dans la capitale américaine… En octobre, Newsweek soulignait le conservatisme de K street et parmi les hommes politiques liés au scandale, figure Tom DeLay, le chef de la majorité au Congrès. Mais en réalité, le lobbying et ses pratiques parfois “limite” (cadeaux, invitations…) ne sont pas nouveaux dans le paysage washingtonien.

 

Dès mon premier jour ici, lors d’un tour en voiture, ma “guide” a souligné l’importance de “K street” ici, le temple du lobbying, étalé des deux côtés de cette rue dont le seul nom évoque ce petit monde influent. La liste est trop longue, mais jetez un petit coup d’oeil ici. Du lobby pour les intérêts des gouvernements locaux, au lobby pro-israélien, en passant par l’agriculture et les télécommunications, ils sont partout !

 

La preuve que le terme fait partie des moeurs : en parallèle de shows télévisés comme “West Wing” (la Maison Blanche), “E Ring” (le Pentagone), on trouve aussi “K street” sur HBO, produit par George Clooney et Steven Soderbergh, avec la particularité que nombre d’acteurs ne sont pas acteurs justement. Enfin, je devrais plutôt dire, on trouvait “K street” dans la liste des shows, car celui-ci n’existe plus, après 10 épisodes seulement. Si ce show n’était pas assez “sexy”, le scandale naissant, lui, attire déjà tous les médias.


M.S.
 

Publié dans Streets of DC

Commenter cet article

Marie Simon 06/01/2006 19:03

Je n ai pas dit que tout lobbying etait negatif... mais tu sais bien qu'on ne parle pas des trains qui arrivent a l'heure ;-). Merci pour les precisions.

tokvil 06/01/2006 18:57

K street est le rêve d'une bonne partie des Etudiants en Droit américain.
Le lobyng n'a pas une connotation forcément négative. Et chaque citoyen est incité a lobbyer d'une manière ou d'une autre. Le meilleur exemple, ce sont les Meg(g)an' s law fichier de deliquents sexuels instaurés d'Etat en Etat et qui a été mise en place suite à la pression de mères de familles.
Un autre lobby populaire MADD Mother Against Drunk Driver, qui milite contre l'alcohl au olent eet qui est à l'origine des lois extrêment repressive voire d'exception sur les accident dus à l'alcool au volent.
Ls règles d'acces au congrès et aux parlementaire sont beaucoup moins strictes qu'en france. Il en va de même pour le financement des campagnes.
Tres gros lobby, le lobby petrolier, qui arose ouvertement les 3/4 du congrès.  D'ailleurs, quand des représentant du lobby pétrolier sont appellé a témoigner devqnt les fameux committees, on m'a dit que ce sont les seuls qui peuvent témoigner à Huit Clos. 
Bon j'arrête de suite ma logghorée sur es lobbys. je tiens juste à ajouter qu'on ait pas forcément les meilleurs en matière d'intégrité 5c;F; "l'amitié" interressée de Chiracpour Pinault)
cette fois ci j'arrête vraiment  8-)
Joyeue année MS