La maison américaine et ses dépendances

Publié le par Marie Simon

Je vous ai déjà raconté que Washington DC a un statut particulier. Rappel : le District n’est pas un Etat, les 500 000 habitants élisent des représentants au Congrès mais ceux-ci n’ont pas voix au chapitre, le Congrès a en revanche son mot à dire dans la politique et les lois du District.

 

Et bien, en discutant l’autre jour avec des invités de mes colocataires, j’ai appris que ce morceau du territoire américain n’était pas le seul à “bénéficier” d’un statut spécial. J’ai du rater quelques cours de géographie, il y a quelques années… En plus du District, les Etats-Unis ont également une série de “territories”. Parmi ces territoires : Samoa, Guam, les Iles Mariannes, Puerto Rico, les Iles Vierges, l’Ile Navassa, les îles du territoire du Pacifique (Palmyra, Baker, Howland, Midway…).  Toutes les cartes ici.

 

Quant aux statuts, personnellement, je m’y perds ! Territoires incorporés, territoires non organisés, dépendances, zone insulaires… Au final, un nombre impressionnant d’îles sont sous la coupe américaine, habitées ou non, les habitées élisant des représentants (qui n'ont pas voix au chapitre au Congrès, comme DC). Mais il y a toujours un intérêt derrière ces possessions, de la récolte du guano au positionnement stratégique en plein milieu du Pacifique, en passant par l’industrie du tourisme bien sûr.

 

Le terme de « territories » ne vous rappelle pas étrangement nos DOM-TOM ? Ironique, alors que les Américains les citent toujours pour critiquer l’impérialisme français. “Non, non, nous ne sommes pas impérialistes”, ajoute ce soir-là l’une des invités, avec un clin d’oeil.


M.S.

 

Publié dans Outside DC

Commenter cet article