Back home ?

Publié le par Marie Simon

Tous ne s’accordent pas sur ce que le sénateur John Murtha a demandé à l’administration Bush le 17 novembre dernier : un retrait planifié d’Irak, un retrait immédiat et total ? Faites-vous une idée en cliquant ici… Mais son intervention a l’avantage de délier les langues ! Au point que le Président Bush vient de prononcer un discours pour éclaircir la stratégie américaine en Irak. Beaucoup de rhétorique déjà entendue et peu de nouveautés éclairantes, justement, mais le besoin d’une telle intervention publique est révélatrice.

 

Les Américains se posent de plus en plus de questions par rapport au rôle des Etats-Unis dans la guerre en Irak. D’une part sur les raisons de cette guerre, mais également au sujet de l’issue de ce conflit. Et si jusqu’à présent, les critiques ont été accueillies froidement comme “anti-patriotiques”, un changement est en train de s’opérer. Soutenir les troupes, oui bien sûr. Mais pourquoi et pour quoi sont-ils là-bas ?

 

Laissez-moi prendre un petit exemple avec Susan, journaliste de PBS, 49 ans, démocrate. “Je me suis opposée à cette guerre dès le départ. Mais serait-il intelligent, maintenant que nous y sommes, de partir comme des voleurs ? Saddam Hussein est renversé, d’accord. Mais les Irakiens se retrouveraient peut-être dans une situation encore pire que celle dans laquelle nous les avons trouves, si nous partions trop vite !”

 

Sans pour autant prévoir une “deadline” pour retirer les troupes, le retour est une idée qui fait son chemin. Dès le début de l’année prochaine, des troupes se retireront progressivement, tout en renforçant les autorités locales et en leur laissant de plus en plus de responsabilités. Certains parlent déjà d'une "irakisation", parallèle à la "vietnamisation" à la fin de la guerre du Viet Nam.

 

Et le Président Bush, en chute libre dans les sondages, de réaffirmer encore ce matin qu’un Irak démocratique augmentera la sécurité des Américains sur le sol américain. Les Américains n’en sont plus vraiment convaincus. Mais que les raisons de la guerre aient été bonnes ou non, qu’ils soutiennent ou non la position officielle, ils veulent terminer honorablement le conflit.


M.S.

Commenter cet article

Marianne 08/12/2005 01:00

Y'a pas mal de stickers contre la guerre en Iraq ou contre Bush sur les voitures dans le New Hampshire. La semaine derniere quelqu un avait ecrit a la peinture rouge sur la vitre arriere de sa voiture " BUSH SUCKS" ... dommage j avais pas mon appareil photo sur moi!