A vos guitares !

Publié le par Marie Simon

Ce pays n’est pas celui de la musique country pour rien. Les American Music Awards prévoient plusieurs récompenses dans la catégorie country, dont les interprètes sont presque plus applaudis que ceux de hip-hop ou de rock ! Surtout par Jennifer, ma colocataire. Tim McGraw, Kenny Chesney, Sheryl Crow, Gretchen Wilson… Voilà ses idoles, qu’elle imite parfois en grattant tout doucement sa guitare dans sa chambre. Sans se visser un chapeau sur la tête ni porter les santiags, ouf !

 
Et hier, elle a renoué avec sa sortie traditionnelle du lundi soir : Tiffany Tavern. Ce bar situé dans Old Town Alexandria, Virginia, offre la possibilité à tous les guitaristes amateurs, semi professionnels ou professionnels, de jouer en public. La pratique porte un nom : « open mics », ou micros ouverts. Il suffit d’arriver dans le créneau horaire imparti (20h30-23h30), d’écrire son nom sur la liste, de préparer et accorder sa guitare, et voilà. C’est vous la nouvelle star, le temps de 4 ou 5 chansons…

 

Une dizaine de musiciens se sont relayé au micro. Certains avec du talent, d’autres moins… Il faut dire que passer après Andy, sur la photo plus bas, est périlleux. La seule fausse note à son actif est à imputer à un regard de trop porté sur le match de football américain retransmis à la télévision. Dommage ! Eddy, l’organisateur des « open mics » du lundi est venu faire les chœurs de temps en temps avec ce guitariste hors pair, mais à vrai dire, toute la salle entonnait une petite ligne d’accompagnement ! Je ne saurais pas vous donner les titres, car toutes ces chansons se sont succédé très rapidement, mais qu’importe : ils les connaissent toutes par cœur !

 

Petite exception avec Sharon, la seule femme qui s’est présentée hier soir, avec des chansons de sa composition. Au départ, vous voyez une femme, la cinquantaine, très masculine, qui empoigne sa guitare à la façon de la hache d’un bûcheron… et vous avez peur ! Pour rien. Car elle a chanté les airs les plus doux de la soirée, avec des rythmes country bien sûr, mais rien à voir avec des chansons endiablées au refrain « bourrin », non non.  Un petit moment de magie, réellement, le silence est tombé sur le bar après son intervention ! Pas pour longtemps car le personnage magique s’est vite envolé pour que Sharon redevienne Sharon et distribue à tout-va (et de force !) les disques qu’elle a enregistrés. Merci Sharon !

 

Les suivants se prenaient moins au sérieux ! Un septuagénaire dont la voix chevrotait a du recourir aux Beatles pour réveiller la salle… Un cadre quinquagénaire en costume cravate un peu coincé a réussi à nous faire chanter, sur des mélodies très douces et bien interprétées. Surprenant et très agréable. Enfin, pour le plus grand bonheur de Jen, son ami Chris s’est dirigé vers le micro, pour clore la soirée. Il faut que je retrouve cette chanson, je vous assure, toute la salle était en émoi. Elle fait référence à toute une série d’Etats des Etats-Unis et a presque réussi à faire pleurer le cadre en costume cravate ! Il faut dire que peu d’habitants de DC sont vraiment de DC : aussi dans la liste des Etats évoqués, Dakota, Kentucky et compagnie, il y en a peut-être un qui lui a rappelé des souvenirs…

 

Mais il est déjà 23h30. « Time is flying ». La session d’ « open mics » est terminée. « Il y en a en France, dans ta ville ? », me demande Chris. « Non, à Blois non, mais à Paris je suppose que oui. En musique irlandaise oui, alors pourquoi pas en country ? » Mais j’ai un doute…


M.S.

 

Publié dans Généralités

Commenter cet article

Gryphon 03/12/2005 01:40

Enfin y a toujours cette vieille blague: combien faut-il de chanteurs country pour changer une ampoule? Aucune idée? Ben c'est 12. Un pour changer l'ampoule, et le reste pour chanter combien géniale était l'ancienne ouarf ouarf..