Baltimore ou la plongée dans l'histoire américaine

Publié le par Marie Simon

Tellement de choses à vous raconter, d’images à décrire et de scènes à décortiquer… Mais je vais tacher d’être aussi brève que possible, au sujet de mon petit week end à Baltimore, à 50 km de Washington !

 

Tout d’abord, la ville fonctionne sur le même principe que Washington DC et la plupart des villes américaines : par « neighborhood » ou quartier. La plupart sont assez peu fréquentables, surtout quand vous voyez des maisons dont les portes et les fenêtres sont fermées par des planches de bois : cela vise à éviter l’éclosion de squats. Sans trop de succès, mais passons.

 

Le port est le lieu où tout ce qui se visite est concentré. C’est aussi là que se croisent les rues Pratt et Charles, qui délimitent les 4 cadrans de la ville avec un ligne Nord-Sud et une autre Est-Ouest. Quelle logique, ces Américains ! Sur le port, vous trouverez donc l’aquarium très réputé, le Constellation entièrement restauré, le World Trade Center réalisé par IM Pei, un phare rapporté sur l’un des quais, ainsi que tout un complexe de restaurants et de boutiques.

Le Constellation est un bâtiment remarquable. De la chasse aux bateaux négriers en Afrique aux missions « diplomatiques » en Mer Méditerranée, le Constellation a servi plus de 100 ans les intérêts américains. Entièrement restauré dans les années 1990, il sent encore le neuf ! La visite est construite sur des anecdotes de la vie de marins à bord et il vaut mieux être petit comme moi pour ne pas se cogner la tête. Si vous avez vu le film « Master and Commander », dont l’action se situe un peu plus tôt, vers les années 1800 certes, et du côté britannique certes, mais vous aurez une petite idée de l’ambiance de la visite.

 

Ensuite, direction Fort McHenry. Là où flottait le drapeau que le poète Key aperçut après la bataille contre les Britanniques en Septembre 1814. Le fort en forme d’étoile a eu différentes fonctions au fil de l’histoire. Point stratégique pour la défense de Baltimore, au fond de la baie, il a aussi servi d’hôpital, par exemple. Encore une fois, la visite s’articule autour d’anecdotes, de reconstitutions, et de cartes animées, très didactiques. Si la vidéo d’introduction insiste bien sur la menace des Britanniques qui ont incendié les bâtiments publics de Washington, elle ne mentionne pas du tout le fait précédent : les Américains saccageant et brûlant la ville de Toronto ! Après tout, le site est consacré à la flamme patriotique, alors ils ne chipotent pas…

 

Enfin, Hampton House, pour terminer les visites touristiques… La propriété située en bordure de Baltimore a compté jusqu’à 500 esclaves au XIXème siècle. Esclaves qui, après l’abolition de l’esclavage, restèrent en général sur le site, mais payés, cette fois-ci. Dans la reconstitution vidéo, les acteurs ont bizarrement la peau assez pâle, d’ailleurs… La maison principale est entourée de dépendances, une crèmerie, un lavoir, une petite ferme. Cette ferme fut d’ailleurs le point de départ de la propriété, quand la riche famille Ridgelys n’était pas encore riche. Et le point d’arrivée, si je puis dire, puisque juste avant de céder la propriété à l’Etat, la famille est revenue y habiter en 1948.

 

Dommage que la météo n’ait pas été plus clémente, les photos que vous pouvez voir ici, et dans l’album consacré à mes sorties de Washington DC, s’en ressentent…

 

Dernière image, rien que pour vous. La mascotte de Baltimore est… un crabe. Le crabe bleu du fond de la baie de Chesapeake. Ceux que l’on peut manger en ce moment viennent plutôt de Thaïlande ou autres, mais le crabe bleu est une icône locale, à tel point qu’il est décliné par les universités et les résidences, avec des costumes ou des couleurs parfois inquiétantes ! Autant vous dire qu’il vaut mieux le trouver dans votre assiette, sous forme de crab cake ou de crab soup, des spécialités du Maryland. Voici les recettes, ici pour le crab cake, et ici pour la crab soup. Bon appétit !

 

M.S.

Publié dans Outside DC

Commenter cet article

seal ring 29/08/2012 11:57


Both in auto industry and some other industry, universal parts have a great impact. It concluding the following basic
components: radiator hose, seal ring, quick connector, pipe hose or pipe tube. You can select the
suitable spare parts for your car or other vehicle.